1599 route des Andelys La-Neuville-Chant-d'Oisel
+33 (0)2 35 80 19 71 / +33 (0)6 03 01 80 83
contact@laparenthese-normande.fr
Le Fayencier de Rouen
Le Fayencier de Rouen

Au XVII la faïence de Rouen est bleue couleur de la royauté

Dans la rue Saint Romain, en face de l’Historial Jeanne d’Arc, est installé l’atelier du seul faïencier de Rouen.

Cet atelier date de 1960, date à laquelle de précédents propriétaires ont relancé la fabrication de faïence de Rouen dans la ville.  En 1995, la famille Augy prend la suite et depuis perpétue ce savoir-faire  rare et élégant.

La faïence de Rouen c’est une longue histoire qui atteint une apogée entre les XVII° et XVIII° siècles.  C’est le grand Roi Louis XIV qui donnera aux faïenciers de Rouen le privilège de fabriquer la vaisselle destinée au Roi et à la noblesse. Il faut dire que le grand Roi a besoin d’or et d’argent pour financer la guerre contre l’Espagne et ses alliés. Toute la vaisselle en métaux précieux a été fondue. Il faut donc la remplacer par de la vaisselle en « terre ». Mais le Roi a beaucoup de goût et est exigeant. La vaisselle de terre est donc « décorée ».  Les artisans de l’époque imitent les formes de la vaisselle en métal et les coloristes renforcent par le trait et la couleur cette volonté de produire des objets de luxe car destinés à celui qui à l’époque est le chef de l’Etat le plus puissant au monde. La couleur bleue est employée sur le biscuit car c’est le bleu est couleur royale. Le style « Rouen » est né.

Mais les artistes ont besoin de liberté et sur le port de Rouen sont débarqués  de nombreux sujets d’inspiration. C’est ainsi qu’au fils du temps la couleur rouge va enrichir les décors, puis au XVIII° siècles se sont toutes les couleurs qui seront utilisées. De nouveaux motifs compléteront le style de Rouen. C’est le chevrefeuille qui parcours les plats, les assiettes, mais c’est aussi le coq qui est peint sur de nombreuses pièces à partir de la révolution.

Après cette période fulgurante,  la faïence de Rouen connaîtra un déclin terrible jusqu’à disparaître complètement! Elle aura des héritiers à Desvres dans le Pas de Calais et à Quimper en Bretagne où les artisans s’inspireront du style « Rouen ». Comme je l’écris plus haut, elle renaît de ces cendres en 1960 et est de nouveau produite depuis à Rouen dans cet atelier.  Ce qui est étonnant dans cet article c’est qu’il est écrit la veille de Pâques qui est aussi une histoire de vie, de mort et de renaissance…Est-ce qu’il y a un hasard?

Toujours est-il que si voulez découvrir, acquérir une pièce authentique, de faïence de Rouen, c’est dans cet atelier qu’il faut vous rendre. L’accueil est toujours gracieux et souriant. Dans ce magasin, les artistes sont en plein travail de décoration quand vous entrez .  Il ne faut pas demander longtemps pour pouvoir visiter l’atelier de fabrication ou la pièce  où sont cuits les objets.

Vous pourrez y acheter un faïence bleue comme au XVII° ou un  pot à eau avec son coq coloré comme au début du XVIII°. Mieux vous pourrez commander un service complet avec le motif que vous aurez dessiné. Ne craigniez pas de le faire même si vous habitez très loin! Le dernier qui a fait cette demande a été livré au japon. Et aucune pièce n’a été brisée pendant le voyage.

A ne pas manquer quand on la chance de pouvoir visiter le vieux Rouen.

 

Adresse :

Fayencerie AUGY

26, rue Saint Romain

76000 Rouen

Site internet : www.fayencery-augy.com
c
ontact : contact@fayencerie-augy.com

Horaire :

Ouvert du lundi au samedi de 9 heures à 18 heures

Comments are closed.