1599 route des Andelys La-Neuville-Chant-d'Oisel
+33 (0)2 35 80 19 71 / +33 (0)6 03 01 80 83
contact@laparenthese-normande.fr
La Faïence de Rouen
La Faïence de Rouen

Au XVII la faïence de Rouen est bleue couleur de la royauté

La faïence de Rouen c’est une longue histoire qui atteint une apogée entre les XVII° et XVIII° siècles.  C’est le grand Roi Louis XIV qui donnera aux faïenciers de Rouen le privilège de fabriquer la vaisselle destinée au Roi et à la noblesse. Il faut dire que le grand Roi a besoin d’or et d’argent pour financer la guerre contre l’Espagne et ses alliés. Toute la vaisselle en métaux précieux a été fondue. Il faut donc la remplacer par de la vaisselle en « terre ». Mais le Roi a beaucoup de goût et est exigeant. La vaisselle de terre est donc « décorée ».  Les artisans de l’époque imitent les formes de la vaisselle en métal et les coloristes renforcent par le trait et la couleur cette volonté de produire des objets de luxe car destinés à celui qui à l’époque est le chef de l’Etat le plus puissant au monde. La couleur bleue est employée sur le biscuit car c’est le bleu est couleur royale. Le style « Rouen » est né.

Mais les artistes ont besoin de liberté et sur le port de Rouen sont débarqués  de nombreux sujets d’inspiration. C’est ainsi qu’au fils du temps la couleur rouge va enrichir les décors, puis au XVIII° siècles se sont toutes les couleurs qui seront utilisées. De nouveaux motifs compléteront le style de Rouen. C’est le chevrefeuille qui parcours les plats, les assiettes, mais c’est aussi le coq qui est peint sur de nombreuses pièces à partir de la révolution.

Après cette période fulgurante,  la faïence de Rouen connaîtra un déclin terrible jusqu’à disparaître complètement! Elle aura des héritiers à Desvres dans le Pas de Calais et à Quimper en Bretagne où les artisans s’inspireront du style « Rouen ».

Comments are closed.