1599 route des Andelys La-Neuville-Chant-d'Oisel
+33 (0)2 35 80 19 71 / +33 (0)6 03 01 80 83
contact@laparenthese-normande.fr
De Giverny à la Parenthèse Normande vers Rouen
De Giverny à la Parenthèse Normande vers Rouen

Pour aller de Giverny à Rouen deux routes sont possibles qui correspondent à deux états d’esprit.

Vous êtes pressés, alors remontez vers le Nord pour rejoindre la Nationale 14 et filez plein gaz vers Rouen. La parenthèse normande vous permettra une halte reposante après cette course contre le temps. Nos chambres d’hôtes sont situées à 10 km Sud de Martainville.

Autre option, vous voulez prendre un peu de temps pour découvrir cette partie de la Normandie qui fait le lien entre Paris et Rouen en suivant le cours de la Seine et en parcourant les coteaux qui marquent la frontière entre le plateau du Vexin et le fleuve.

Depuis Giverny, prendre la direction de Vernon que vous allez traverser par le Nord en demandant à votre GPS de vous indiquer la route la plus courte pour rejoindre Les Andelys.

La première partie de la route est la moins intéressante du point de vue géographique et esthétique. Mais une fois atteint la petite commune de Port-Mort, vous entrez dans une zone où il y a une importante activité d’extraction de matériaux. Les réaménagements des anciennes carrières sont souvent très réussis. Jusqu’à Bouaffles c’est une succession d’étang, de plan d’eau, de jolie maison typique de la région en silex joints avec un mortier de sable et chaux dans les tons beige/jaune. Il  y a un air de campagne très agréable qui nous permet de comprendre les impressionnistes qui sont venus peindre dans la région.

Une fois sur la dernière ligne droite qui mène aux Andelys, vous apercevrez, assis massivement sur la colline calcaire, l’imposant château féodal de Guillaume. C’est le fameux et inexpugnable château Gaillard.  Cette masse de pierre vaut le coup d’œil !

Prenez ensuite la direction de Romilly sur Andelle. Sur les panneaux indicateurs posés par la DDE on lit Romilly. C’est cette route qui faut suivre. Vous changerez de paysage. La route grimpe le long du coteaux, traverse des bois, des près, une plaine agricole où le paysage n’a pas été complètement dévasté. On change aussi d’architecture. Les constructions sont plus souvent en brique. Les couleurs chaudes dominent.

 

Avant d’atteindre Pont Saint Pierre, tournez à droite. Que cela ne vous empêche pas d’apprendre que vous avez laisser à votre gauche l’usine Pierval, marque relativement connue et la petite ville de Pont Saint Pierre. Mais en choisissant ce chemin vous pourrez quelques kilomètres plus loin, tourner à gauche direction l’abbaye de fontaine Guerard. Au loin sur la route vous apercevrez les hautes tours de l’ancienne usine Levavasseur. Voilà une autre construction presque magique dont les ruines émergent d’un bosquet d’arbres, le long de l’Andelle qui autrefois lui fournissait de l’énergie.

En suivant cette route vous traverserez L’Andelle qui fût jadis une des plus belles rivières normandes. A tel point qu’Ernest Hemingway et son ami Charles Ritz y allaient pêcher à la mouche la truite et le saumon. Malheureusement, maintenant il n’y a plus de saumon et la rivière est bien endommagée.

Arrêtez-vous quelques instant sur le petit parking juste après le pont. Si l’abbaye est encore ouverte, offrez-vous la visite, sinon allez-vous accouder sur les rambardes du pont de pierre qui permet de franchir l’Andelle et laisser votre esprit se faire emmener par les flots. En été, avec un peu de chance, vous aurez la possibilité d’apercevoir de gros insectes jaunes et noirs sortir de l’eau et danser sur les flots: il s’agit d’une espèce d’insectes rares aujourd’hui qu’on appel les mouches de Mai.

 

Vous êtes à quelques 12 kilomètres de Rouen. Il se fait tard, la lumière décline, c’est l’heure d’aller prendre les clés de votre chambre, à la parenthèse-normande, installée sur la plateau à moins de  5 kilomètres de l’abbaye. S’il n’était pas si tard, je devine que vous les feriez à pied !

 

 

 

 

 

Comments are closed.